PUBLICITE


 
Politique

Abdelouahab Fersaoui, président de RAJ, quitte la prison (actualisé)

Si vous trouver cet article intéressant, envoyez le à votre ami !

Actualisé à 23h15. Abdelouahab Fersaoui a été condamné à six mois de prison ferme par la cour d’Alger, a-t-on appris de Me Fetta Sadat, député et cadre du RCD. Arrêté en octobre, le président de l’association RAJ sera donc libéré.

Le procès en appel du président de l’association Rassemblement action-jeunesse (RAJ) s’est ouvert, ce dimanche 17 mai, en fin de journée, à la cour d’Alger. Le procureur a requis le durcissement de la condamnation du tribunal, selon le Comité national pour la libération des détenus (CNLD). Abdelouaheb Fersaoui a été condamné à un an de prison ferme le 6 avril dernier lors de son procès en première instance.

Lire aussi : Condamnation du président de RAJ : Amnesty international Algérie dénonce et appelle à la libération de tous les détenus d’opinion

Le procureur de la République près le tribunal de Sidi M’hamed « avait requis deux ans de prison ferme et 100 000 dinars d’amende » à l’encontre du président de RAJ. Abdelouahab Fersaoui a été inculpé d’« atteinte à l’intégrité du territoire national », selon l’article 79 du code pénal, et d’« entrave au transport de matériel militaire » afin de porter atteinte à la sûreté de l’État, en vertu de l’article 74 du code pénal ».

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'actualités