fbpx


PUBLICITE


 
Non classé

À Constantine, des dizaines d’affaires de mariages mixtes pendantes


Warning: Use of undefined constant gSendtofriend - assumed 'gSendtofriend' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/linfoc74/public_html/wp-content/themes/info_theme/single.php on line 65

Justice

Désormais, vous pouvez nous suivre sur Google Actualités. N’hésitez pas à vous abonner en cliquant ici.

 

Des dizaines d’affaires de mariages mixtes entre personnes de différentes nationalités sont pendantes devant la Cour de justice de Constantine « depuis début mars courant ». C’est ce qu’a indiqué mardi la juge aux affaires familiales près le tribunal de Constantine, Nadjet Saâdi, lors d’une journée d’étude sur le mariage mixte.

« Plusieurs demandes de mariages mixtes d’algériens avec des étrangères, déposées auprès de la Cour de justice de Constantine ont été rejetées », a affirmé cette juge. Selon elle, ces demandes « ne répondant pas aux conditions requises s’agissant de la préservation de la famille et des enfants, ni aux valeurs et principes du pays ».

L’intervenante a déclaré, dans ce contexte, que des « dizaines d’autres affaires de ce type sont dans l’attente d’être examinées ». Selon la magistrate, le mariage mixte « exige l’obtention par les deux prétendants d’une autorisation délivrée par le wali après enquête des services de sécurité ».

« Un recul sensible »

« Dans beaucoup de cas, la finalité n’était pas de construire une famille mais d’obtenir un certificat de résidence, la nationalité ou pour faciliter des procédures administratives. Et parfois même pour faire de l’espionnage ce qui constitue un danger pour la sécurité du pays », souligne-t-elle.

Et d’ajouter : « L’exigence de l’autorisation pour conclure l’acte légal du mariage est une disposition organisationnelle fixée par le législateur algérien afin de garantir la validité de l’union et éviter l’abandon du conjoint ou des enfants, de la pension ou autres ».

La juge a également relevé « un recul sensible » du nombre de demandes d’autorisation de mariage mixte dernièrement. Cela résulte d’une prise de conscience et de l’application ferme de cette disposition réglementaire, selon elle.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'actualités